Accueil > Actualités > Secteur privé/Accessibilité aux terrains industriels : La Banque Mondiale va (...)

Secteur privé/Accessibilité aux terrains industriels : La Banque Mondiale va appuyer la création d’une nouvelle zone au PK 24

vendredi 14 mars 2014 , par Ministère du Commerce

Le Directeur Général en charge des Finances du groupe de la Banque Mondiale, Bertrand Badré était le mercredi 12 mars 2014 sur un site devant abriter une nouvelle zone industrielle sur l’autoroute du Nord, entre le PK 24 et le PK 27.

Les études menées par le Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD) seront terminées dans un délai maximum de 2 mois, selon le Directeur Général Pascal Kouakou Kra qui a présenté le projet.

« II est prévu sur ce site un aménagement qui portera sur 900 ha, et en superficie nette, une fois les voiries dégagées, 830 ha. Mais dans un premier temps, c’est une parcelle de 50 ha qui est traitée en urgence et les études devraient être prêtes d’ici 2 mois. Une autre parcelle de 30 ha est actuellement à l’étude, à la demande expresse de la Chambre de Commerce et d’Industrie. La parcelle restante, d’un peu plus de 200 ha, sera développée dans le cadre d’un Partenariat Public-Privé (PPP). Outre la purge des droits coutumiers, les équipements vont coûter entre 2,5 et 5 milliards de FCFA », explique-t-il.

Pour le ministre de l’Industrie et des Mines, Jean Claude Brou, la demande en terrains industriels est forte, avec près de 70 dossiers en attente, et d’autres investisseurs qui frappent aux portes. C’est donc pour satisfaire aux besoins de ceux-ci que le gouvernement a décidé de la création d’une nouvelle zone industrielle. « Nous avons demandé qu’on accélère le développement au PK 24, un espace de 50 ha sera aménagé en urgence pour aller vite, pour alléger la pression. L’impact sur le secteur industriel sera important », rassure le ministre.

Toutefois, M. Brou a plaidé pour un appui financier de la Banque Mondiale dans la mise en œuvre de ce projet qui sera réalisé dans le cadre d’un Partenariat Public-Privé. Selon lui, la parcelle de 50 ha sera entièrement aménagée au 3ème trimestre 2014, et l’avis d’appel à manifestation d’intérêt pour le PPP lancé dans le deuxième trimestre.

Le français a apprécié le projet et promis que l’Institution de Bretton Woods examinerait les possibilités de répondre favorablement à la demande du gouvernement Ivoirien, dans le cadre de la recherche de financement nécessaire.