Accueil > Informations sectorielles > PROMOUVOIR LE COMMERCE RÉGIONAL POUR UNE COMPÉTITIVITÉ GLOBALE

PROMOUVOIR LE COMMERCE RÉGIONAL POUR UNE COMPÉTITIVITÉ GLOBALE

lundi 25 novembre 2013 , par APEX-CI | Association pour la Promotion des Exportations de Côte d’Ivoire

PROGRAMME D’APPUI AU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DE COMMERCE INTERNATIONAL AU SERVICE DE L’AFRIQUE (PACCIA II)

L’intégration régionale est essentielle pour le développement et la croissance économiques en Afrique, et recèle un potentiel considérable de réduction de la pauvreté. Elle permet l’accès à de plus vastes marchés, encourage la concurrence et la spécialisation, et renforce les systèmes de production. Elle favorise également les économies d’échelle nécessaires aux pays afin qu’ils puissent stimuler la compétitivité de leurs industries, améliorer leur productivité, encourager l’innovation et attirer une part plus importante des investissements et des importations mondiales.

Les communautés économiques régionales (CER) africaines ont fait de grandes avancées en matière d’intégration de leurs marchés en établissant des zones de libre-échange et en harmonisant leurs tarifs douaniers. Ces avancées ne se traduisent cependant pas encore pleinement par un renforcement significatif des échanges commerciaux régionaux ou internationaux, de la compétitivité et de l’emploi.

Avec un commerce intra régional entre 10% et 12% de ses exportations totales, la performance de l’Afrique sur les marchés reste limitée en comparaison avec d’autres parties du monde, ce qui offre des opportunités importantes encore inexploitées. Le continent représente 2% à 3% du commerce mondial du fait de la contraction importante du commerce global dû à la crise économique dans les pays développés, ce qui rend la coopération et l’intégration commerciales régionales encore plus pertinentes.

Dans l’esprit du NEPAD, c’est le secteur privé qui doit être le moteur de la croissance économique au service des pauvres, et celle-ci doit être ancrée dans un commerce régional et interrégional accru. Les dirigeants réunis au 18ème Sommet de l’Union Africaine (UA) ont convenu qu’un élargissement du commerce intra-africain est vital et ont approuvé la création d’une zone de libre-échange continentale d’ici 2017.