Accueil > Manifestations Commerciales > Le Conseil du Coton et de l’Anacarde lance le SIETTA 2014 qui aura lieu du (...)

Le Conseil du Coton et de l’Anacarde lance le SIETTA 2014 qui aura lieu du 26 au 28 novembre 2014 à Abidjan.

mercredi 18 juin 2014 , par Conseil du Coton et de l’Anacarde

Le mardi 10 juin 2014 de 10h à 12h, a eu lieu dans la salle Ebene de l’Hôtel TIAMA à Abidjan-Plateau, la cérémonie de lancement officiel du Salon International des Equipements et Technologies de Transformation de l’Anacarde, en abrégé SIETTA 2014.

C’était en présence d’une bonne centaine de personnalités représentant le Gouvernement, les structures de la filière, de la presse écrite et audiovisuelle que s’est déroulée cette cérémonie, marquée par une série d’allocutions suivie d’échanges avec la presse.

En introduction, Messieurs Malamine SANOGO et Mamadou BAMBA, respectivement Directeur Général et Président du Conseil d’Administration du Conseil du Coton et de l’Anacarde ont présenté les potentialités et performances de la filière anacarde ivoirienne et donné les motivations ainsi que le contenu du SIETTA, qui aura lieu du 26 au 28 novembre 2014 à Abidjan.

Ils ont indiqué que malgré son rang de 2ème producteur mondial de noix de cajou, la Côte d’Ivoire ne parvient pas encore à tirer véritablement profit du fort potentiel de cette filière du fait du faible niveau de transformation locale. Aussi, le SIETTA se présente-t-il comme un moyen de promouvoir la transformation locale en rapprochant les promoteurs d’innovations technologiques des investisseurs potentiels et des promoteurs d’unités de transformation.

Ils ont précisé que l’objectif du Gouvernement, à travers la réforme des filières coton et anacarde est de faire passer la Côte d’Ivoire du statut de pays exportateur de noix brutes à celui de consommateur et exportateur de produits transformés de l’anacarde, avec en chiffre, un objectif de transformation de 35% de la production en 2016 et 100% en 2020. D’ici là, la production devrait passer de 500 000 tonnes à 800 000 tonnes de noix de cajou et plus de 3 200 000 tonnes de pommes de cajou.

Le thème de ce Salon, le premier du genre en Afrique, qui est « Promouvoir les équipements et les technologies de transformation de l’anacarde pour une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020 », cadre bien avec l’objectif du Président de la République.

Les deux Responsables du Conseil du Coton et de l’Anacarde ont tenu à remercier Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale, Parrain du SIETTA pour sa sollicitude, Monsieur le Ministre de l’Industrie et des Mines, Président du SIETTA pour sa disponibilité et Monsieur le Ministre de l’Agriculture pour son soutien constant. Des remerciements ont été également adressés aux différentes structures techniques qui appuient le Conseil dans l’organisation du SIETTA 2014.

A leur suite, Monsieur Diarrassouba N’GOLO, Conseiller Technique, représentant Monsieur le Ministre de l’Agriculture est également revenu sur les performances de la filière anacarde ivoirienne et a surtout insisté sur l’intérêt de développer un tissu industriel dans la filière anacarde et, à l’instar des filières comme l’hévéa, le palmier à huile et le coton, d’en faire le socle d’une meilleure structuration, de l’émergence d’organisation professionnelle représentative et d’une meilleure rentabilité.

Quant à Monsieur Michel MANLAN, Conseiller Technique, représentant Monsieur le Ministre de l’Industrie et des Mines, il a fait le parallèle entre le SIETTA et le Programme de développement de la transformation locale de l’anacarde adopté par le Gouvernement et qui prévoit des appuis ciblés à des promoteurs d’unités de transformation.

Les échanges qui ont suivi avec la presse ont permis de donner plus d’éclairage sur les enjeux et le contenu du SIETTA.

Ainsi, les organisateurs ont précisé qu’une vingtaine d’équipementiers venus du monde entier et environ 3 000 visiteurs par jour sont attendus au Salon. Par ailleurs, les frais de participation aux différentes conférences qui seront animées au cours du Salon sont fixés à 5 000 F CFA pour le grand public, 30 000 F CFA pour les coopératives et 150 000 F CFA pour les entreprises. En outre, le coût du stand d‘exposition est de 250 000 F CFA.

Le Directeur Général du Conseil du Coton et de l’Anacarde a conclu la cérémonie en indiquant qu’au-delà du SIETTA, les dispositions du nouveau code des investissements, les mesures incitatives en préparation au niveau du Ministère de l’Industrie et des Mines, qui viennent en complément à ce code et l’implication des banques et établissements financiers permettront d’atteindre les objectifs de transformation locale de l’anacarde.

La cérémonie s’est achevée par un cocktail.

Source : abidjan.net