Accueil > Actualités > INDUSTRIE CHOCOLATIERE : Cemoi s’engage à implanter une usine à (...)

INDUSTRIE CHOCOLATIERE : Cemoi s’engage à implanter une usine à Abidjan

lundi 30 décembre 2013 , par Ministère du Commerce

A l’occasion de l’inauguration de son nouveau laboratoire dédié au cacao, le 19 décembre dernier à Perpignan, dans le sud-ouest français, l’industriel Cemoi a fortement manifesté le désir d’implanter une usine de chocolat en Côte d’Ivoire.
Le président Patrick Poirrier a fait remarquer que 90 % du cacao utilisé par sa société vient de ce pays, où elle est implantée à travers, notamment, des sites de première transformation et occupe la quatrième place des transformateurs.

Le président Patrick Poirrier a fait remarquer que 90 % du cacao utilisé par sa société vient de ce pays, où elle est implantée à travers, notamment, des sites de première transformation et occupe la quatrième place des transformateurs.

INDUSTRIE CHOCOLATIERE : Cemoi s’engage à implanter une usine à Abidjan

A l’occasion de l’inauguration de son nouveau laboratoire dédié au cacao, le 19 décembre dernier à Perpignan, dans le sud-ouest français, l’industriel Cemoi a fortement manifesté le désir d’implanter une usine de chocolat en Côte d’Ivoire.

Le président Patrick Poirrier a fait remarquer que 90 % du cacao utilisé par sa société vient de ce pays, où elle est implantée à travers, notamment, des sites de première transformation et occupe la quatrième place des transformateurs.

Une bonne nouvelle pour le ministre de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly, qui a pris part à l’ouverture du laboratoire de chocolaterie. « C’est un honneur pour moi d’être ici à Perpignan », a expliqué le ministre ivoirien.

« La France nous a toujours accompagné et bien accompagné, même dans les moments les plus difficiles. (…) Le moment est venu pour la France de s’intéresser à nouveau à l’Afrique et d’y investir », a-t-il insisté.

Si ce projet est concrétisé, le chocolatier conforte son partenariat avec les Ivoiriens. Mais, le nouveau laboratoire est consacré à l’analyse des fèves de cacao, à la colorimétrie de la poudre, au contrôle de la cristallisation du beurre de cacao, etc.

Ce nouvel équipement de pointe s’inscrit dans la stratégie d’innovation du groupe, qui prévoit d’augmenter de 50% son budget consacré à la recherche et au développement d’ici à 2016.

Source : fratmat.info