Accueil > Informations sectorielles > Etude sur le Coton

Depuis 1960, la production mondiale de fibres de coton a doublé, passant de 10,2 à 20,3 millions de tonnes ; soit un taux de croissance moyen modéré de 1,7 % par an. Si les pays cotonniers sont nombreux, la production mondiale est largement dominée par la Chine (28 %), suivie des Etats-Unis (17 %) et de l’Inde (12 %). Ces trois pays représentent à eux seuls près de 60 % des fibres de coton dans le monde en 2004/05, contre 47 % trente années auparavant. Dans ce paysage mondial, l’Afrique de l’Ouest1 occupe une place modeste : la région se situe au 5ème rang et ne contribue qu’à 5 % de la production interna- tionale. Elle suit cependant une trajectoire remarquable puisque sa production a été multipliée par 10 depuis 1960 pour atteindre plus d’un million de tonnes de fibres ces quatre dernières années.

La demande mondiale de fibres de coton a quant à elle augmenté au même rythme que celui de la population, soit 1,8 % par an entre 1960 et 2000. Au cours de cette période, la consommation mondiale de fibres artificielles a progressé de 4,7 %/an, marquant le déclin relatif du coton vis-à-vis du synthétique.

Le coton représentait 68 % de l’utilisation de l’ensemble des fibres en 1960 ; cette proportion n’a cessé de diminuer pour tomber à 38 % en 20002. Pourtant, dans le domaine de l’habillement, la demande de fibres naturelles continue de progresser et le coton demeure la première fibre naturelle3 utilisée. En revanche, pour l’utilisation non vestimentaire, c’est la demande de fibres artificielles qui croît.

A moyen terme, compte tenu des projections économiques et démogra- phiques, la consommation mondiale de fibres textiles devrait croître de l’ordre de 2,3 % par an d’ici 2010 pour atteindre 62 millions de tonnes. De son côté, la consommation de coton devrait suivre un taux de croissance plus modéré (1,8 % par an) et la demande mondiale devrait s’élever à 23,6 millions de tonnes en 2010.